dimanche 25 février 2018
Mon compte
Vous n'êtes pas identifié
.
Paiement en ligne sécurisé par e-transaction du Crédit Agricole
Panier littéraire
Le panier est vide

Joël Vernet

Joël Vernet

Joël Vernet est né dans un village aux confins de la Haute-Loire et de la Lozère. Dès les années 1975, il entreprend plusieurs voyages à travers le monde qui le conduiront en Afrique, Asie, Europe. Il a vécu deux années à Alep (Syrie).
Il a publié plusieurs livres chez Lettres Vives, Fata morgana, Cadex Éditions, l’Escampette, La Part des anges, Le Temps qu’il fait, La Part commune, tous livres inclassables, ni poèmes véritables, ni journaux de voyages, où sont célébrés le minuscule et l’immense, le proche et le lointain.
Il travaille avec des photographes, Michel Castermans, Françoise Nuñez, Bernard Plossu, Pierre Verger, et de nombreux peintres, en particulier Jean-Gilles Badaire.

Photo Kirghizistan 2014 de Françoise Fressonnet

Bibliographie

  • Nous partons tous. Épopée pour le théâtre, La rumeur libre, 2017.
  • La Vie buissonnière, Fata morgana, 2017.
  • Nous ne voulons pas attendre la mort dans nos maisons, Éditions Zoé, collection mini Zoé, 2015.
  • Cœur sauvage, lettre à Marina Tsvetaeva, L’Escampette, 2015.
  • L’Adieu est un signe, Fata morgana, 2015.
  • Marcher est ma plus belle façon de vivre, L’Escampette, 2014.
  • Les Petites Heures, Lettres Vives, 2014.
  • Si un cobra vous regarde dans les yeux, Conte malien et autres diableries, illustrations de Léa Vernet, Tertium, 2013.
  • L’instant est un si bref éclat, Circa 1924, 2012.
  • Journal fugitif au Moyen-Orient, Vers Alep, avec des photographies de Françoise Nunez et Bernard Plossu, Le Temps qu’il fait, 2012.
  • Rumeur du silence, Fata morgana, 2012.
  • « L’Envoûtement des sapinières », in : Le Pays-d’en-Haut, avec des photographies de Jean-Luc Meyssonnier sur la Haute Ardèche, éditions du Chassel, 2011.
  • Pourquoi dors-tu, Jonas, parmi les jours violents ?, poème pour le théâtre, La Part commune, 2011.
  • Vers la steppe, Lettres Vives, 2011.
  • L’Ermite et le Vagabond, L’Escampette, 2010.
  • Voir est vivre, avec un frontispice de Jean-Gilles Badaire, Les sept collines, chez Jean-Pierre Huguet, 2009.
  • Regard du cœur ouvert, Des carnets (1978 – 2002), La Part commune, 2009.
  • Le Séjour invisible, L’Escampette, 2009.
  • Celle qui n’a pas les mots, Lettres Vives, 2009.
  • Marcher est ma plus belle façon de vivre, Notes éparses, peintures de Jean-Gilles Badaire, La Part des Anges, 2008 (épuisé).
  • Le désert où la route prend fin, L’Escampette, 2008.
  • L’Homme de la scierie sous la pluie, Circa 1924, 2007, réédition 2008.
  • Chemins, détours, fougères, Un tour du monde en Ardèche, avec des photographies de Bernard Plossu, Daniel Zolinsky et des peintures de Jean-Gilles Badaire, La Part des Anges, 2007.
  • L’Abandon lumineux, Lettres Vives, 2006.
  • Lentement au désert, lentement, L’Escampette, 2006.
  • À qui appartient le soleil ?, Les Petits classiques du Grand pirate, 2005.
  • La Montagne dans le dos, impressions du pays dogon, avec des photographies de Michel Castermans, Le Temps qu’il fait, 2005.
  • Visage de l’absent, L’Escampette, 2005.
  • François Augiéras, l’aventurier radical, Jean-Michel Place, 2004.
  • Gao sans retour, Librairie française de Venise, 2004.
  • Ougarit, la terre, le ciel, sous la direction de Joël Vernet et Marie-Ange Sébasti, La Part des Anges, 2004.
  • Lâcher prise, L’Escampette, 2004.
  • La Lumière effondrée, Lettres Vives, 2004.
  • « La petite fille de la palmeraie », in : Un week-end chez l’autre, La Passe du vent, 2003.
  • La Nuit errante, Lettres Vives, 2003.
  • Cri de pierre, poème, peinture de Jean-Gilles Badaire, La Part des Anges, 2002.
  • Lettre d’Afrique à une jeune fille morte, Fata morgana, 2002.
  • Au bord du monde, éditions du Laquet, collection Terre d’encre, 2001, repris par Tertium éditions.
  • La Journée vide, Lettres Vives, 2001.
  • L’enfance est mon pays natal, Cadex, 2000.
  • Sous un toit errant, Fata morgana, 2000.
  • Lettre pour un très lent détour, voyages au Mali, photographies de Bernard Plossu, Filigranes, 1999.
  • Petit traité de la marche en saison des pluies, Fata morgana, 1999.
  • Les jours sont une ombre sur la terre, Lettres Vives, 1999.
  • Quand la mer roule vers le soleil, photographies de Julie Ganzin, éditions de l’eau, 1998.
  • La Vie nue, Lettres Vives, 1997.
  • La Main de personne, Fata morgana, 1997.
  • Le Silence habité des voyages, avec une photographie de Pierre Verger, Novetlé, 1996.
  • Le silence n’est jamais un désert, Lettres Vives, 1995, rééd. 2001.
  • La Peur et son éclat, Cadex, 1995.
  • La mort est en feu, Cadex, 1995.
  • Totems de sable, Fata morgana, 1995.
  • Pays du Sahel, collectif, sous la direction de J. Vernet, numéro sur les six anciennes colonies françaises en Afrique noire, Autrement, 1994.
  • Lettre à l’abandon dans un jardin, Fata morgana, 1994.
  • Lettre de Gao, Lettres Vives, 1988, rééd. 2005.
  • J’ai épuisé la ville, dessin de Jacques Truphémus, éditions Brandes, 1985.