mardi 21 novembre 2017
Mon compte
Vous n'êtes pas identifié
.
Paiement en ligne sécurisé par e-transaction du Crédit Agricole
Panier littéraire
Le panier est vide
Che vuoi ? n°37 (Che vuoi ? Revue de psychanalyse.)

Che vuoi ? Revue de psychanalyse.

Che vuoi ? n°37

L'éternel masculin

EditeurLa rumeur libre

CollectionRevue Che vuoi ?

Date de parution09/2012

ISBN/code barre978-2-35577-040-1

Format (mm)240 x 165

ReliureBroché

Nombre de pages256

Poids430 g

Prix 25,00 €
Feuilleter

Le féminin, cet au-delà du phallique, « mystère plus lointain que l’inconscient » (A. Didier-Weill), se partage entre les hommes et les femmes. Mais si le phallus représente le sexe autant pour les hommes que pour les femmes, qu’en est-il du phallique côté homme, de ce masculin réservé aux hommes ?

--> Cliquez ici pour informations abonnement

ÉDITORIAL
 Le féminin, cet au-delà du phallique, « mystère plus lointain que l’inconscient » (A. Didier-Weill), se partage entre les hommes et les femmes. Mais si le phallus représente le sexe autant pour les hommes que pour les femmes, qu’en est-il du phallique côté homme, de ce masculin réservé aux hommes ? Comment parler de cette dissymétrie sans comparaison grossière ?
« C’est amusant qu’après soixante-dix ans de psychanalyse, on n’ait encore rien formulé sur ce que c’est que l’homme. Je parle du vir, du sexe masculin […], de ce que c’est qu’un homme. Il est actif, nous dit S. Freud. En effet, il y a de quoi. Il faut même qu’il en foute un coup pour ne pas disparaître dans le trou. Enfin, grâce à l’analyse, maintenant, à la fin il sait en effet qu’il est châtré ; enfin il le sait, il l’était depuis toujours » ; ainsi parlait Jacques Lacan dans son séminaire « D’un Autre à l’autre », un an près Mai 68.
Par quelle voie le « petit porteur de pénis », comme disait S. Freud, en viendra-t-il à « s’incarner dans le génie de son sexe », comme disait F. Dolto ?
Quand l’amitié de son père n’est pas sûre, ou se trouve entravée par la mère, l’enfant garçon ne peut pas s’appuyer sur la complicité avec lui pour sortir de la fascination maternelle et de ses effets d’inflation narcissique, pour s’identifier à ce père et réaliser à sa façon son avenir d’homme sexuellement, dans la paternité ou la sublimation. Ceci s’entend dans la vie ordinaire par la nécessité pour beaucoup d’hommes de « faire bande » afin d’avancer dans un projet non familial, par exemple dès l’adolescence pour aborder les filles, et plus tard pour prendre des initiatives et soutenir une position de responsabilité, un travail ou un sort difficile, une recherche ou un projet politique. Dans les cures d’enfants et d’adultes, les empêchements, les symptômes et les angoisses témoignent des aléas des identifications masculines et paternelles.
Les textes de ce numéro de Che vuoi ? parlent autant des effets positifs que négatifs de cette nécessité structurelle qui, contrairement à la croyance la plus fréquente, se traduit en modes pluriels.

 Che Vuoi ? n°37

L'éternel masculin

SOMMAIRE n°37

  Qu'est-ce qu'un homme ?

Mustafa Safouan : Positions homme

Serge Reznik : Genèse du masculin

Jean-Pierre Winter : Du souci d'être un homme

Monique Schneider : Du côté du père, la vie comme énigme

Marie-José Sophie Collaudin : Les géants du passé

Du côté des garçons

Hervé Petit : Sigmund, Erich, Sergueï et quelques autres : le garçon théoricien

Marc Léopold Levy : Pourquoi les hommes bandent-ils ?

Pascale Hassoun : Un homme en souffrance

Michel Hessel : De mâle en pis

Jean-Mathias Pré-Laverrière : Une histoire de garçon

Un homme, un père

Guy Dana : Le réglage de la position paternelle fait-il écho à la conduite de la cure analytique ?

Michel Constantopoulos :Le père, un mal nécessaire ?

Marie-José Sophie Collaudin : Méditation d'Antigone

Anne Garnier : Lars von Trier, un combattant

Frédéric Rousseau : Vacillements actuels de la masculinité et conséquences sur la paternité

 

Cabinet de lecture

Hélène Ewenczyk : Il est temps / Lecture par Marie-José Sophie Collaudin

Fethi Benslama : soudain La Révolution / Lecture par Karima Lazali

Yves Lugrin : Impardonnable Ferenczi / Lecture par Sylvie Benzaquen

Alain Deniau : Vacillement de l'altérité. Psychoses et société / Lecture par Danièle Lévy

Alain Deniau : Vacillement de l'altérité. Psychoses et société / Lecture par Claude Rabant

Jean Broustra : Traité du bas de l'être / Lecture par Annie Guérineau-Jomelli

Simone Molina : Archives incandescentes / Lecture par Sandrine Malem

Œdipe à Alcala / Lecture par Françoise Hermon Vinerbet

Éric Didier : Moi, je laisse faire, je regarde les étincelles / Lecture par Marie-José Sophie Collaudin

Pierre Ginésy : Outrances - du sujet / Lecture par Cécile de Ferrières-Casadamont

 Illustrations

Portraits romains : École Française d'Athènes

L'Homme de Lascaux

Les deux phallus de chaque côté du Stoivadeion dédié Dionysos à Délos

Monolithes de Filitosa

Dessin de Mario

Sculptures de Paul Taylor : Messiach (ecstatic desire for change)

Orazio Gentileschi : David méditant sur la tête de Goliath

Françoise Lévy : Portrait d'un inconnu

 Poèmes - extraits

Edoardo Sanguinetti : H

Mozart : Don Giovanni (extrait)

Jacques Lacan cite Paul Fort

Étienne Klein et Jacques Perry-Salkow : Anagrammes renversantes, ou le sens caché du monde

Blaise Cendrars : Vie dangereuse

Romain Gary : Crépuscule de la déesse ? (extrait)

Pascal Quignard : Sur le jadis (extrait)

Deux lettres de Gustave Flaubert à Louise Colet

Christian Bobin : Dans l'éloignement du monde (extrait)

Daniel Pennac : "Le trouble où se cherchent les pères et les fils ..."

Luis Antonio de Villena : L'énigme d’œdipe

Christophe Miossec et Mickael Le Berre : Eric

Lucienne Nestérovitch : Et les poètes alors ?