mercredi 22 novembre 2017
Mon compte
Vous n'êtes pas identifié
.
Paiement en ligne sécurisé par e-transaction du Crédit Agricole
Panier littéraire
Le panier est vide
De chair et d'azur (Fabien Martinand)

Fabien Martinand

De chair et d'azur

EditeurLa rumeur libre

CollectionZωgraphia

Date de parution01/2013

ISBN/code barre978-2-35577-046-3

Format (mm)223 x 297

ReliureDos carré collé, cahiers cousus, couverture avec rabats

Nombre de pages192

Poids1030 g

IllustrationPlus de 250 reproductions en quadrichromie dont plus de 220 oeuvres

L'ouvrage a été présenté le 31 janvier 2013 à l'occasion du vernissage de l'exposition au Polaris de Corbas (69).

Prix 48,00 €
Feuilleter

L'ouvrage a été présenté le 31 janvier 2013 à l'occasion du vernissage de l'exposition au Polaris de Corbas (69).

Un ouvrage qui réunit quarante ans de peintures de Fabien Martinand, publié à l'occasion de la rétrospective de son travail au Centre d'Art Le Polaris à Corbas (69). "La peinture de Fabien Martinand est solaire et de feu. En direct. Sans besoin du filtre de l’ironie ou de la distanciation. Elle se trouve fortifiée par l’énergie de rêver, créer, s’engager, s’impliquer, s’émerveiller, s’indigner. D’aimer."

(extrait)

Fabien Martinand a beaucoup tenté, essayé, osé, repris, squatté : fonds monochromes, couleur pure, toiles brutes, fonds oubliés, fonds fouillés, découpes, patouillages, retables, sorties de cadres, objets, matières, pigments, gestes, collages, personnages, silhouettes, symboles, collisions, feuille d’or...
Expérimentations certes déjà travaillées par ailleurs et par d’autres : il vit au xxie siècle !
Mais, parce que l’artiste s’impose et s’oublie, ces prédations aboutissent à une œuvre unique, originale, toute personnelle. Car Fabien Martinand raconte des histoires, ses histoires. Qui ne proviennent que de lui et qu’il brosse, récrit, retranscrit ou évoque dans sa façon unique. Celle d’un inventeur de grabuges.
Ceux des formes, d’espaces et de perspectives, quand des saynètes deviennent des cosmogonies parfois extravagantes, parfois solidement arrimées dans la terre bleue ou pendues au ciel d’été. Tout à la fois goulu, gourmand et gourmet d’un outremer à faire vibrer les ciels, d’un orange incandescent, d’un jaune qui chante à tue-tête, d’un violine qui fait couler les meilleurs vins d’ici, d’un rouge à en aveugler tous les taureaux d’Espagne... Une façon d’inventer une harmonie lyrique.

Stani Chaine