mercredi 28 février 2024
Mon compte
Vous n'êtes pas identifié
.
Paiement en ligne sécurisé par e-transaction du Crédit Agricole
Panier littéraire
Le panier est vide

À compter du 29 août 2018 les connexions sont cryptées pour la sécurité de vos paiements.

Pratique opérative du Chemin de Croix (Sanda Paul)
Pratique opérative du Chemin de Croix (Sanda Paul)

Sanda Paul

Pratique opérative du Chemin de Croix

dans la tradition Gnostique moderne et dans la Lignée Occidentale des Petites Eglises Orthodoxes Non-Chalcédoniennes

EditeurLa rumeur libre

CollectionLa Bibliothèque

Date de parution03/2023

ISBN/code barre978-2-35577-290-0

Format (mm)141 x 192

ReliureBroché, couverture avec rabats

Nombre de pages184

Poids221 g

Prix 28,00 €
Feuilleter

Depuis la nuit des temps, érudits, poètes et savants vivent à l’écoute de la Pensée Incréée.

Le sens véritable du Chemin de Croix n’est pas lié au culte de la douleur, de la souffrance ou de la mortification, comme une certaine religion l’a trop longtemps laissé croire, utilisant ainsi la culpabilisation comme outil principal d’asservissement et de destruction auto-générée de toutes les tentatives individuelles d’émancipation. Bien au contraire, s’agit-il d’un parcours régénérateur, d’une déambulation constructive, d’une spirale vivante, qui peut élever régulièrement vers les mondes supérieurs, et aider ainsi au dépassement progressif de certaines problématiques psychologiques, ou, plus simplement, à l’affranchissement des contingences matérielles inhérentes au quotidien de la condition humaine. L’homme, devenant alors plus aérien, peut, en retrouvant la trame et la trajectoire de l’Archée, s’extraire spirituellement de la Matière qui l’emprisonne, et apprendre ainsi à dissoudre, au plus profond de lui-même, la pesanteur de la culpabilité, la dissociation engendrée par son goût du pouvoir — la vanité de ses aspirations les plus inutiles — et la certitude, si malencontreusement enracinée, de l’existence réelle d’un péché originel…

Une introduction et une conclusion ouverte à propos de la Gnose encadrent quatorze chapitres des quatorze stations, en prenant appui sur une bibliographie de référence.

Depuis la nuit des temps, érudits, poètes et savants vivent à l’écoute de la Pensée Incréée

Le sens véritable du Chemin de Croix n’est pas lié au culte de la douleur, de la souffrance ou de la mortification, comme une certaine religion l’a trop longtemps laissé croire, utilisant ainsi la culpabilisation comme outil principal d’asservissement et de destruction auto-générée de toutes les tentatives individuelles d’émancipation. Bien au contraire, s’agit-il d’un parcours régénérateur, d’une déambulation constructive, d’une spirale vivante, qui peut élever régulièrement vers les mondes supérieurs, et aider ainsi au dépassement progressif de certaines problématiques psychologiques, ou, plus simplement, à l’affranchissement des contingences matérielles inhérentes au quotidien de la condition humaine. L’homme, devenant alors plus aérien, peut, en retrouvant la trame et la trajectoire de l’Archée, s’extraire spirituellement de la Matière qui l’emprisonne, et apprendre ainsi à dissoudre, au plus profond de lui-même, la pesanteur de la culpabilité, la dissociation engendrée par son goût du pouvoir — la vanité de ses aspirations les plus inutiles — et la certitude, si malencontreusement enracinée, de l’existence réelle d’un péché originel…

Une introduction et une conclusion ouverte à propos de la Gnose encadrent quatorze chapitres des quatorze stations, en prenant appui sur une bibliographie de référence.