mardi 11 mai 2021
Mon compte
Vous n'êtes pas identifié
.
Paiement en ligne sécurisé par e-transaction du Crédit Agricole
Panier littéraire
Le panier est vide

À compter du 29 août 2018 les connexions sont cryptées pour la sécurité de vos paiements.

Jean Jaurès. Si la tempête éclatait… (Jean Jaurès)

Jaurès Jean

Jean Jaurès. Si la tempête éclatait…

EditeurLa passe du vent

CollectionPépites

Date de parution07/2014

ISBN/code barre978-2-84562-261-6

Format (mm)125 × 210 mm

ReliureCahier agrafé

Nombre de pages36

Poids59 g

Prix 3,00 €
Feuilleter

Paris, 1er décembre 1888 : le benjamin de la Chambre des députés, Jean Jaurès, exhorte ses collègues à « pousser à fond l’enseignement populaire ». Lyon-Vaise, 25 juillet 1914 : devenu le charismatique chef de file des socialistes, le tribun Jean Jaurès prophétise que, « si la tempête éclatait », les conséquences en seraient terribles : « C’est l’Europe en feu, c’est le monde en feu ! » 1888-1914 : plus d’un quart de siècle sépare ces deux discours. S’ils sont aujourd’hui réunis dans ces pages, c’est que, quelles que soient les évolutions qu’ont connues au cours de cette période les idées politiques de leur auteur, tous deux témoignent de deux combats dans lesquels celui-ci s’est engagé tout entier, jusqu’à y perdre la vie. À l’occasion de la commémoration du centenaire de l’assassinat de Jean Jaurès.

Paris, 1er décembre 1888 : le benjamin de la Chambre des députés, Jean Jaurès, exhorte ses collègues à « pousser à fond l’enseignement populaire ». Lyon-Vaise, 25 juillet 1914 : devenu le charismatique chef de file des socialistes, le tribun Jean Jaurès prophétise que, « si la tempête éclatait », les conséquences en seraient terribles : « C’est l’Europe en feu, c’est le monde en feu ! » 1888-1914 : plus d’un quart de siècle sépare ces deux discours. S’ils sont aujourd’hui réunis dans ces pages, c’est que, quelles que soient les évolutions qu’ont connues au cours de cette période les idées politiques de leur auteur, tous deux témoignent de deux combats dans lesquels celui-ci s’est engagé tout entier, jusqu’à y perdre la vie. À l’occasion de la commémoration du centenaire de l’assassinat de Jean Jaurès.