jeudi 13 juin 2024
Mon compte
Vous n'êtes pas identifié
.
Paiement en ligne sécurisé par e-transaction du Crédit Agricole
Panier littéraire
Le panier est vide

À compter du 29 août 2018 les connexions sont cryptées pour la sécurité de vos paiements.

Naître au rien suivi d'Izieu (Chanson Jonathan)
Naître au rien suivi d'Izieu (Chanson Jonathan)

Chanson Jonathan

Naître au rien suivi d'Izieu

Préface de Emmanuel Godo

EditeurLa rumeur libre

CollectionPlupart du temps

Date de parution04/2024

ISBN/code barre978-2-35577-329-7

Format (mm)141x192

ReliureBroché, couverture avec rabats

Nombre de pages112

Poids141 g

Prix 17,00 €
Feuilleter

Jonathan Chanson dit ce qu’il a à dire sans consulter le bréviaire des poses et des conformités

(extrait de la préface de Emmanuel Godo)

La mort d’un père, le pacte d’amour, l’embrasement des joies dans le « quotidien rose », la tragédie des enfants d’Izieu, dans le regard du poète,sontdes « riens d’étincelles », des « naissances répétées » au bord du gouffre, jalonnant un chemin : la vie exaltée par un grand devoir de justice et de vérité.

Pour écrire le moindre vers, il faut non seulement s’être attardé plus que de raison sur des riens, de nuit ou de lumière, mais encore il faut avoir usé jusqu’à la corde une force qu’il aurait été plus facile de consa­crer à la vie même. Chaque poème est conquis, gagné en y laissant une part de sa force primordiale. Plus le forage est profond, plus incandes­cent est le poème. Si le lecteur sort renforcé, encouragé, clarifié de la rencontre, c’est à l’exacte mesure de ce que le poète a accepté de risquer et de perdre.

Si les vers sont brefs, si les poèmes le sont aussi, le souffle, lui, n’est jamais court : il ne se préserve pas, il a le courage de tenter. Les poèmes de Jonathan Chanson font taire les discours de surplomb, la logorrhée circonstancielle. Ils vont droit à ce qui mérite d’être vu et d’être dit. Les quelques mots qu’un homme peut opposer à la mort et à son double : l’obscénité des temps présents.