jeudi 25 juillet 2024
Mon compte
Vous n'êtes pas identifié
.
Paiement en ligne sécurisé par e-transaction du Crédit Agricole
Panier littéraire
Le panier est vide

À compter du 29 août 2018 les connexions sont cryptées pour la sécurité de vos paiements.

Crépuscule comme un chant (Kaboré Drano Joachim)
Crépuscule comme un chant (Kaboré Drano Joachim)

Kaboré Drano Joachim

Crépuscule comme un chant

EditeurLa rumeur libre

CollectionUn poète, un livre

Date de parution06/2023

ISBN/code barre978-2-35577-299-3

Format (mm)140 x 205

ReliureBroché

Nombre de pages168

Poids227 g

Prix 17,00 €
Feuilleter

La poésie n’a ni couleur ni appartenance ni frontière, nous dit le poète dans son entretien avec Thierry Renard. Avec Crépuscule comme un chant, recueil de la maturité, Joachim Kaboré Drano balaie les identités qui le composent afin, plutôt, de mettre en avant ses « appartenances » (le terme, contradictoire, n’est pas à prendre à la légère) nombreuses (littéraires, culturelles, philosophiques). 

Une poésie à hauteur d’homme en ces temps blessés et dispersés !

« Ces dernières années, je me suis questionné suite à des rencontres, des absences, des rêves et des émotions qui, au fil du temps, ont laissé leurs traces en moi.

Nostalgie, expériences, grains de sagesse... Ces trésors révélant la richesse de la vie m’ont permis de revisiter des instants du passé par un acte poétique.

Je reste le voyageur à l’écoute de la nature humaine dans sa note inattendue, des faits anodins qui nous environnent. Tout me semble révéler une profondeur, une sensibilité, une intensité, une musicalité pour vivre la poésie. » (Extraits de l’entretien final avec Thierry Renard)

Une poésie exigeante, de circonstances… et d’expériences vécues… 

Comment atteindre l’autre, en effet ? Par l’acte poétique, gratuit et le plus souvent généreux. Et, en refusant les images floues et les paroles bavardes. En imposant, enfin, avec humilité et discrétion, une langue simple et juste, au plus près. « Je ne renie pas mes origines et je n’oublie pas d’où je viens. Je bâtis et vis avec ce que j’ai appris et continue d’apprendre, fort de deux cultures qui s’enrichissent. Je fais partie de ces personnes qui sont françaises non pas par naissance mais parce que nous avons choisi et aimons la France pour ce qu’elle est. J’ai un attachement profond pour mon pays la France que je souhaite honorer au travers de ce que je suis et dans ce que je fais. La France que j’aime est aussi la France de la littérature. »C’est avec ces mots-ci que le poète nous indique la voie à suivre…

Il fait déjà nuit / du haut d’un ciel orphelin / mon souffle donne la réplique