samedi 25 septembre 2021
Mon compte
Vous n'êtes pas identifié
.
Paiement en ligne sécurisé par e-transaction du Crédit Agricole
Panier littéraire
Le panier est vide

À compter du 29 août 2018 les connexions sont cryptées pour la sécurité de vos paiements.

Premier manifeste nadaïste et autres textes (Gonzalo Arango)

Arango Gonzalo

Premier manifeste nadaïste et autres textes

EditeurLa passe du vent

CollectionEssais Documentaires

Date de parution11/2019

ISBN/code barre978-2-84562-345-3

Format (mm)140 × 205 mm

ReliureBroché

Nombre de pages118

Poids160 g

Traduit de l’espagnol (Colombie) par Vincent Gimeno-Pons

Prix 13,00 €
Feuilleter

Traduit de l’espagnol (Colombie) par Vincent Gimeno-Pons

Une rencontre insolite et intime, poétique et subversive, grâce à Philippe Ollé-Laprune et à Vincent Gimeno-Pons qui nous proposent ici le Premier Manifeste Nadaïste & autres textes de Gonzalo Arango Arias… dont nous rappelons le précieux générique : préface de Jotamario Arbelaez ; postface de Philippe Ollé-Laprune ; traduction du castillan (Colombie) de Vincent Gimeno-Pons. Qui était Gonzalo Arango ? « Vagabond, parasite, poète ou éternel, en quelque sorte. Bureaucrate occasionnel et destitué. Corrupteur de la jeunesse. Amoureux, marié, raté et récidiviste. Aventurier sans métier connu. Il vit du miracle et des femmes. Il dort dans un monastère. Et, de plus, il est écrivain. » (G. A. A., 1966.) Un ouvrage inédit en France tiré de l’univers sordide et clos de la Colombie des années 1950. Pour se lever et crier sa colère. Pour tous ceux qui écoutent et qui entendent…

Une rencontre insolite et intime, poétique et subversive, grâce à Philippe Ollé-Laprune et à Vincent Gimeno-Pons qui nous proposent ici le Premier Manifeste Nadaïste & autres textes de Gonzalo Arango Arias… dont nous rappelons le précieux générique : préface de Jotamario Arbelaez ; postface de Philippe Ollé-Laprune ; traduction du castillan (Colombie) de Vincent Gimeno-Pons. Qui était Gonzalo Arango ? « Vagabond, parasite, poète ou éternel, en quelque sorte. Bureaucrate occasionnel et destitué. Corrupteur de la jeunesse. Amoureux, marié, raté et récidiviste. Aventurier sans métier connu. Il vit du miracle et des femmes. Il dort dans un monastère. Et, de plus, il est écrivain. » (G. A. A., 1966.) Un ouvrage inédit en France tiré de l’univers sordide et clos de la Colombie des années 1950. Pour se lever et crier sa colère. Pour tous ceux qui écoutent et qui entendent…