jeudi 29 juillet 2021
Mon compte
Vous n'êtes pas identifié
.
Paiement en ligne sécurisé par e-transaction du Crédit Agricole
Panier littéraire
Le panier est vide

À compter du 29 août 2018 les connexions sont cryptées pour la sécurité de vos paiements.

On n’est pas là pour se faire engueuler. Boris Vian à 100 ans ! (Collectif )

Collectif

On n’est pas là pour se faire engueuler. Boris Vian à 100 ans !

EditeurLa passe du vent

CollectionHaute Mémoire

Date de parution11/2020

ISBN/code barre978-2-84562367-5

Format (mm)140 × 205 mm

ReliureBroché

Nombre de pages208

Poids267 g

IllustrationCollages de Sonia Viel

Prix 12,00 €
Feuilleter

En cette année 2020 tellement particulière, étrange année à tous égards sur cette planète malade, Boris Vian a eu cent ans, et nous sommes heureux pour notre part de pouvoir fêter, avec lui, son anniversaire. De son vivant, Boris Vian a toujours été un homme pressé. Et, du coup, il a donné une œuvre pressée — pressée, mais ni empressée ni compressée ni, même, oppressée. Une œuvre multiple, surtout, et ouverte à tous les vents, du Nord comme du Sud et de l’Est comme de l’Ouest. Une œuvre cohérente, dans sa diversité : chansons populaires, poèmes interdits, récits fantastiques, chroniques décalées, romans, romans de gare et romans noirs. Dans l’ouvrage, On n’est pas là pour se faire engueuler. Boris Vian a 100 ans ! qui vient tout naturellement s’ajouter — sans jamais jeter de l’huile sur le feu — aux précédents titres de la collection Haute Mémoire, nous avons ouvert les portes et les fenêtres de notre demeure à des auteurs d’aujourd’hui de différentes générations et différentes sensibilités.Mais tous, cependant, ont en commun, et en partage, l’œuvre de celui qui, parmi les multiples pseudonymes qu’il avait choisis, affectionnait l’anagramme Bison Ravi. Tous ici, ou presque, ont le goût du tragique et le sens de l’humour. Tous ici nous entraînent sur des sommets inattendus…

En cette année 2020 tellement particulière, étrange année à tous égards sur cette planète malade, Boris Vian a eu cent ans, et nous sommes heureux pour notre part de pouvoir fêter, avec lui, son anniversaire. De son vivant, Boris Vian a toujours été un homme pressé. Et, du coup, il a donné une œuvre pressée — pressée, mais ni empressée ni compressée ni, même, oppressée. Une œuvre multiple, surtout, et ouverte à tous les vents, du Nord comme du Sud et de l’Est comme de l’Ouest. Une œuvre cohérente, dans sa diversité : chansons populaires, poèmes interdits, récits fantastiques, chroniques décalées, romans, romans de gare et romans noirs. Dans l’ouvrage, On n’est pas là pour se faire engueuler. Boris Vian a 100 ans ! qui vient tout naturellement s’ajouter — sans jamais jeter de l’huile sur le feu — aux précédents titres de la collection Haute Mémoire, nous avons ouvert les portes et les fenêtres de notre demeure à des auteurs d’aujourd’hui de différentes générations et différentes sensibilités.Mais tous, cependant, ont en commun, et en partage, l’œuvre de celui qui, parmi les multiples pseudonymes qu’il avait choisis, affectionnait l’anagramme Bison Ravi. Tous ici, ou presque, ont le goût du tragique et le sens de l’humour. Tous ici nous entraînent sur des sommets inattendus…