lundi 26 juillet 2021
Mon compte
Vous n'êtes pas identifié
.
Paiement en ligne sécurisé par e-transaction du Crédit Agricole
Panier littéraire
Le panier est vide

À compter du 29 août 2018 les connexions sont cryptées pour la sécurité de vos paiements.

La Revanche de Michel-Ange suivi de Vivre intensément repose (Valère Staraselski)

Staraselski Valère

La Revanche de Michel-Ange suivi de Vivre intensément repose

EditeurLa passe du vent

CollectionNouvelles

Date de parution09/2019

ISBN/code barre978-2-84562-259-3

Format (mm)140 x 205

ReliureCahier thermo-collé

Nombre de pages218

Poids348 g

Prix 15,00 €
Feuilleter

« Dans ce recueil de nouvelles, Valère Staraselski nous entraîne sur des pistes multiples, qui s’entrecroisent et se répondent. Chaque nouvelle se présente comme un processus que le lecteur devra suivre jusqu’au bout. Pas d’échappatoire possible, ni pour le lecteur ni pour les personnages, ces êtres pris dans des engrenages qui la plupart du temps les dépassent. Mais la conscience de chacun, tout comme dans la vie, vient jouer les grains de sable dans les rouages socio-historiques. Une conscience qui en s’éveillant conduit au refus et à la résistance, produisant ainsi les conditions d’un clinamen, cette imperceptible variation à partir de laquelle tout peut changer. »
Bernard Giusti

Vivre intensément repose est une formule provocatrice pour une réalité largement partagée. Et à l’exception de la dernière nouvelle, les femmes y tiennent le rôle principal. Ce à quoi il faut sans doute ajouter que la diversité la plus grande les y rassemble – comme dans la vie. Enfin, ces nouvelles, presque toutes du siècle dernier, le vingtième apparaissent comme étant d’une grande actualité. Mais n’est-ce pas, là, le propre de toute littérature ?

_ Les deux titres ici réunis ont fait l’objet d’une première publication, à l’enseigne des Éditions La passe du vent, et sont aujourd’hui épuisés : La Revanche de Michel-Ange, en septembre 1999 (premier titre de la maison d’édition) ; Vivre intensément repose, en septembre 2007.