samedi 25 septembre 2021
Mon compte
Vous n'êtes pas identifié
.
Paiement en ligne sécurisé par e-transaction du Crédit Agricole
Panier littéraire
Le panier est vide

À compter du 29 août 2018 les connexions sont cryptées pour la sécurité de vos paiements.

Détours & Déclics. Action cultuelle et langue française (Collectif )

Collectif

Détours & Déclics. Action cultuelle et langue française

EditeurLa passe du vent

CollectionPolitiques culturelles et territoires

Date de parution02/2018

ISBN/code barre978-2-84562-314-9

Format (mm)200 × 210 mm

ReliureDos carré collé, cahiers cousus, couverture avec rabats

Nombre de pages144

Poids518 g

Illustration1 DVD

Prix 12,00 €
Feuilleter

Le livre Détours & Déclics. Action culturelle et langue française est d’abord un hommage aux équipes qui — au sein de structures publiques (médiathèques, musées, théâtres…) comme d’associations — ont inventé des projets d’une rare pertinence en réponse à l’appel à projets « L’action culturelle au service de la maîtrise du français » lancé par le ministère de la Culture. Partant de la nécessité constatée de « réduire les inégalités face à la maîtrise de la langue française », cet appel à projets reposait sur la conviction que « les pratiques artistiques et culturelles peuvent contribuer à améliorer les compétences langagières ». Émanant d’organismes œuvrant dans les champs culturel, social et éducatif, quelque cent cinquante projets ont été soutenus dans ce cadre : conjuguant expérience artistique ou culturelle et pratique linguistique, tous proposaient des formes de médiation adaptées à des personnes en difficulté avec la langue française, que celle-ci soit ou non leur langue première : étrangers allophones, jeunes ou adultes sans emploi ni qualification, personnes en situation d’illettrisme, détenus ou mineurs sous main de justice, etc. Les reportages, analyses, entretiens, contributions d’experts réunis dans ce livre et dans le film qui l’accompagne, Les orages, ça finit par passer… , le confirment : le « détour » par l’action culturelle peut provoquer, chez une personne en difficulté linguistique, un « déclic » pour mieux apprivoiser la langue française. Et aussi découvrir d’autres manières d’être-au-monde, (re)trouver confiance en soi, accroître son « pouvoir d’agir » et participer à la vie de la cité.

Le livre Détours & Déclics. Action culturelle et langue française est d’abord un hommage aux équipes qui — au sein de structures publiques (médiathèques, musées, théâtres…) comme d’associations — ont inventé des projets d’une rare pertinence en réponse à l’appel à projets « L’action culturelle au service de la maîtrise du français » lancé par le ministère de la Culture. Partant de la nécessité constatée de « réduire les inégalités face à la maîtrise de la langue française », cet appel à projets reposait sur la conviction que « les pratiques artistiques et culturelles peuvent contribuer à améliorer les compétences langagières ». Émanant d’organismes œuvrant dans les champs culturel, social et éducatif, quelque cent cinquante projets ont été soutenus dans ce cadre : conjuguant expérience artistique ou culturelle et pratique linguistique, tous proposaient des formes de médiation adaptées à des personnes en difficulté avec la langue française, que celle-ci soit ou non leur langue première : étrangers allophones, jeunes ou adultes sans emploi ni qualification, personnes en situation d’illettrisme, détenus ou mineurs sous main de justice, etc. Les reportages, analyses, entretiens, contributions d’experts réunis dans ce livre et dans le film qui l’accompagne, Les orages, ça finit par passer… , le confirment : le « détour » par l’action culturelle peut provoquer, chez une personne en difficulté linguistique, un « déclic » pour mieux apprivoiser la langue française. Et aussi découvrir d’autres manières d’être-au-monde, (re)trouver confiance en soi, accroître son « pouvoir d’agir » et participer à la vie de la cité.