lundi 26 juillet 2021
Mon compte
Vous n'êtes pas identifié
.
Paiement en ligne sécurisé par e-transaction du Crédit Agricole
Panier littéraire
Le panier est vide

À compter du 29 août 2018 les connexions sont cryptées pour la sécurité de vos paiements.

Auteurs

Vernet Joël
Joël Vernet est né dans un village aux confins de la Haute-Loire et de la Lozère. Dès les années 1975, il entreprend plusieurs voyages à travers le monde qui le conduiront en Afrique, Asie, Europe. Il a vécu deux années à Alep (Syrie).
Il a publié plusieurs livres chez Lettres Vives, Fata morgana, Cadex Éditions, l’Escampette, La Part des anges, Le Temps qu’il fait, La Part commune, tous livres inclassables, ni poèmes véritables, ni journaux de voyages, où sont célébrés le minuscule et l’immense, le proche et le lointain.
Il travaille avec des photographes, Michel Castermans, Françoise Nuñez, Bernard Plossu, Pierre Verger, et de nombreux peintres, en particulier Jean-Gilles Badaire.

Photo Kirghizistan 2014 de Françoise Fressonnet
Historien au CNRS et écrivain, il vit et travaille à Lyon. Ses recherches portent sur la formation et le destin de la civilisation industrielle, les mouvements sociaux et les cultures populaires. Il collabore régulièrement à la revue littéraire européenne Lettre Internationale (Berlin, Bucarest, Budapest, Rome).
Né à Decazeville. Il vit à Agar, un village abandonné, de 1982 à 1984. Un livre de poésie, Le livre des transparences et des petites insoumissions, et un roman, Des rois dans les arbres, évoquent cette période de son existence. Il obtient le Prix étudiant de la jeune poésie en 1986 (présidé par Eugène Guillevic). Il est aujourd’hui professeur des écoles et vit à Condat-sur-Vienne, près de Limoges.
Villeneuve Julie
Née à Lyon en 1979, elle a grandi dans le Var. Diplômée à l’INSAS (Institut National des Arts du Spectacle, à Bruxelles), en section mise en scène théâtre. En 2007 elle s’installe à Marseille et fonde la compagnie du Facteur indépendant, avec laquelle elle mène des ateliers de théâtre et d’écriture dans divers lieux (hôpitaux, maisons de retraite, collèges, centre carcéraux…) et crée des spectacles. « Mon écriture théâtrale ou poétique, est imprégnée de ces rencontres, de l’effet qu’elles me font, du balbutiement des uns, de la logorrhée des autres, des scansions, des hésitations, de ce que le corps dit et que la voix retient, du mystère toujours qui émane de la présence de l’autre. »
Vinclair Pierre
Né en 1982. ENS, agrégé de philosophie, docteur. Ancien lauréat de la villa Kujoyama.
Poète, essayiste et traducteur.
Vuillermet Maryse
D’origine jurassienne, Maryse Vuillermet habite depuis une vingtaine d’années dans les environs de Lyon, après un périple d’enseignante itinérante qui l’a menée de Grenoble à l’Algérie, puis à Dunkerque, Saint-Etienne, et Lyon. Elle rêvait de devenir écrivain voyageur ! Après avoir été maître de conférences en littérature du XX° à l’université Claude-Bernard Lyon 1, elle est aujourd’hui chercheur associé à l’université Lumière Lyon 2. Sa recherche universitaire porte sur la représentation du travail dans le roman du XX°.
Zabolotski Nikolaï
Né en 1903 près de Kazan, mort à Moscou en 1958, Nikolaï Zabolotski est l’un des grands poètes russes du XXe siècle. En France, son œuvre reste à découvrir, car jusqu’à ce jour elle n’a fait l’objet que de rarissimes et très ponctuelles traductions dans des anthologies.

La première phase de l’itinéraire poétique de Zabolotski prend essor dans la deuxième moitié des années vingt, décennie d’une extraordinaire richesse dans les arts comme dans le mouvement de la société. Il règne en ces années une atmosphère où l’esprit de l’utopie prospère comme jamais, avant qu’un terme brutal y soit mis au début des années trente. Zabolotski fut à ce moment-là l’un des « derniers modernistes » avec ses amis de l’Oberiou, cette « Association pour un art réel » qu’il contribua à fonder en 1928, à côté de Daniil Harms et d’Alexandre Vvendenski.
Depuis trente ans, Annie Zadek écrit des livres de paroles, joués à la radio et à la scène, tel « Vivant », qui a été créé au Studio Théâtre de la Comédie Française, dans une mise en scène de Pierre Meunier. Elle bénéficie d’une aide à la résidence d’écriture de la Région Rhône-Alpes et est lauréate d’une Mission Stendhal de Culture France qui la conduira en République Tchèque, Pologne, Autriche, Allemagne.